Este sitio web utiliza cookies propias y de terceros para su funcionamiento, mantener la sesión y personalizar la experiencia del usuario. Más información en nuestra política de Cookies

Menú

Méditerranée

La Méditerranée est l’une des priorités de la politique étrangère espagnole. La stabilité et la prospérité de la région ont des répercussions sur notre stabilité et notre prospérité, et sur celles de l’Union européenne. Nous n’entretenons pas seulement une relation de voisinage avec les pays de la rive sud de la Méditerranée mais également une relation d’interdépendance.

La région a connu de profonds changements qui la rendent de plus en plus complexe et fragmentée. En outre, de nouveaux acteurs et défis font leur apparition tels que l’immigration ou les menaces à la sécurité, mais aussi l’évolution vers des démocraties stables et inclusives ou l’amélioration de la situation économique.

Le ministre intervient lors du 6ème forum régional de l’Union pour la Méditerranée (UpM) organisé en décembre 2021, à Barcelone. Photo : NOLSOM - MAUC

L’Espagne participe activement aux initiatives régionales telles que l’Union pour la Méditerranée (UpM), une organisation multilatérale réunissant 43 pays, dont tous ceux de l’Union européenne, les pays arabes du bassin méditerranéen et Israël. Elle a été créée en 2008 dans la continuité du processus de Barcelone, dont elle est l’héritière. L’objectif de l’organisation est de faire de la région méditerranéenne un espace de paix, de stabilité, de prospérité et de sécurité partagée, en favorisant le dialogue politique, en construisant un espace de coopération économique et financière, et en s’associant au niveau social, culturel et humain. L’UpM organise des conférences ministérielles (réunions des ministres des affaires étrangères et réunions sectorielles avec les ministres concernés) et des réunions techniques. Elle parraine également des projets spécifiques ayant un impact direct sur la population dans des domaines tels que la croissance inclusive, la jeunesse, l’eau, l’environnement, les femmes et le développement, entre autres. Le Secrétariat général de l’UpM se trouve à Barcelone.

La coopération entre les pays du bassin méditerranéen occidental est à la base du « Dialogue 5+5 », qui regroupe l’Espagne, le Portugal, la France, l’Italie et Malte, du côté européen, et les cinq pays du Maghreb, à savoir le Maroc, l’Algérie, la Libye, la Mauritanie et la Tunisie. Il a été créé en 1990 sous la dénomination « Dialogue 5+5 » ou « Forum de la Méditerranée occidentale » comme un forum de coopération renforcée entre les deux rives de la Méditerranée et consiste en une série de réunions ministérielles qui se sont avérées très utiles dans la pratique. À titre d’exemple, la première réunion ministérielle sur l’eau en Méditerranée, qui s’est tenue en mars 2015 à l’initiative de l’Espagne et de l’Algérie, a débouché sur l’adoption d’une Stratégie sur l’eau pour la méditerranée occidentale.

Photo de famille des participants à la 6ème réunion de l’Union pour la Méditerranée (UpM). Barcelone, décembre 2021. Photo : NOLSOM – MAUC

Par ailleurs, depuis 1994, les pays de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont invité les partenaires méditerranéens pour la coopération à participer aux activités de l’organisation et à intensifier le dialogue. L’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie sont concernés par cette initiative. L’objectif est de maintenir la sécurité dans la région de l’OSCE et dans le sud de la Méditerranée grâce au dialogue, à l’adoption de normes communes et à la prise d’engagements, à la coopération dans les domaines d’activité de l’OSCE et au transfert de l’expérience de l’OSCE.

D’autre part, en 1994 l’Espagne a promu la création du dénommé « Dialogue méditerranéen de l’OTAN » . Il regroupe sept pays qui ne sont pas membres de l’alliance stratégique de la région méditerranéenne – Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Mauritanie, Maroc et Tunisie – et son principal objectif est de consolider la sécurité en Europe, qui est étroitement liée à la sécurité et à la stabilité de la Méditerranée.

Un autre cadre de coopération entre ces régions est le programme MENA (Middle East and North African Countries) de l’OCDE, qui prime le développement et la création d’un climat favorable à l’initiative entrepreneuriale et à la croissance économique dans les deux sens. Lancé fin 2004, le programme MENA est le premier programme dans lequel l’OCDE travaille avec les pays arabes.

 

​​Documentation associée

 ​Union pour la M​éditerranéeIl s'ouvre dans une nouvelle fenêtre

Vous pourriez également être intéressé