Este sitio web utiliza cookies propias y de terceros para su funcionamiento, mantener la sesión y personalizar la experiencia del usuario. Más información en nuestra política de Cookies

Le G20 et l’OCDE

Le G20 a vu le jour en 1999. Il comprend les pays du G8 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni, Italie, Japon et Russie), plus l'Union européenne, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique, l'Afrique du Sud et la Turquie. Il représente ainsi 90 % du PNB mondial, 80 % du commerce mondial et les deux tiers de la population de la planète. 

Lors de sa première réunion à Berlin en 1999, le G20 a été conçu comme un forum d'autorités économiques et financières dont le but est d'améliorer la coordination des politiques de croissance et la gestion des crises financières, ainsi que de réduire les abus et les activités illicites dans le système financier. C'est une enceinte qui, par ailleurs, reconnaît le rôle des pays émergents, dont la taille ou l'importance stratégique ont une incidence sur une économie mondialisée. En 2008, la crise mondiale a conduit les dirigeants des pays du G20 à se réunir au plus haut niveau. Depuis lors, ce forum s'est imposé comme le principal groupe de discussion économique à l'échelle mondiale, devant le G8 et le G8+5. 

Le président du Gouvernement, Pedro Sánchez, à la fin du sommet du G20 organisé en 2019 à Osaka, au Japon.  Photo : Chema Moya / EFE

Bien qu'elle ne soit pas membre du G20, l'Espagne a participé aux sommets extraordinaires du groupe ainsi qu'à plusieurs réunions ordinaires, ce qui explique qu'elle bénéficie du statut d'invité permanent. Elle a participé pour la première fois au G20 lors du sommet extraordinaire de novembre 2008, tenu à Washington, puis a été officiellement invitée à assister au sommet extraordinaire de Londres d'avril 2009. Par la suite, l'Espagne a affirmé sa position au sein du groupe, une place que justifie son poids politique et économique sur la scène internationale. 

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est une organisation intergouvernementale dont le siège se trouve à Paris et qui compte parmi ses objectifs premiers la cohésion et le développement économique. L'OCDE est née en 1961, succédant à l'Organisation européenne de coopération économique (OECE). Cette dernière avait été créée en 1948 pour administrer les fonds du plan Marshall versés par les États-Unis. Les membres fondateurs de l'OCDE sont : la République fédérale d'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Grèce, l'Irlande, l'Islande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède, la Suisse, la Turquie, les États-Unis et le Canada. D'autres pays les ont rejoints au fil des ans, le nombre de membres s'élevant à 38.​ L'OCDE rassemblant les pays les plus prospères de la planète, elle représente aujourd'hui au moins 60 % du marché et 70 % du PIB mondial. 


Pedro Sánchez, pendant l’acte d’inauguration de la réunion ministérielle de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) (octobre, 2020). Photo : J.M. Cuadrado / Pool Moncloa

L'Espagne, pays fondateur et signataire de la Convention ayant donné naissance à l'OCDE en 1961, dispose d'une délégation permanente au siège de l'institution à Paris. Cette structure assure le lien entre l'OCDE et l'administration espagnole et permet à l'Espagne d'exprimer son point de vue dans les groupes de travail et en ce qui concerne la gestion de l'Organisation. L'Espagne a assuré la présidence de l'OCDE pendant deux années de suite, en 1973 et en 1974.​

 
Documentation associée ​

Vous pourriez également être intéressé