Este sitio web utiliza cookies propias y de terceros para su funcionamiento, mantener la sesión y personalizar la experiencia del usuario. Más información en nuestra política de Cookies

L’Espagne en Amérique ibérique

L'Amérique ibérique a toujours été une priorité de la politique étrangère de l'Espagne. Les liens humains, historiques, sociaux, culturels, politiques, économiques et linguistiques qui unissent cette région du monde à notre pays ont fait de l'Amérique ibérique une constante de la politique étrangère des gouvernements espagnols.

Ces dernières années, les pays de l'Amérique ibérique et des Caraïbes ont connu de profonds changements qui ont conduit l'Espagne à modifier l'approche de ses relations avec la région au regard de la modernisation de ses économies, de l'essor de ses classes moyennes et de la multiplication des projets d'intégration et de partenariat.

Dans ce contexte, l'Espagne entretient avec les différents pays de la région des relations bilatérales qui tiennent compte des particularités de chacun, soucieuse de préserver avec tous des échanges privilégiés en vue de renforcer les mécanismes de dialogue politique, de coordonner les actions au sein d'organismes internationaux et d'explorer dans un intérêt mutuel les opportunités économiques qui se présentent.

L'Espagne est l'un des principaux investisseurs en Amérique ibérique. Elle est particulièrement présente dans des secteurs clés du processus de développement et de modernisation sociale : banque, énergie, communications, construction et gestion d'infrastructures, tourisme ou encore fourniture de services publics. Si nous considérons qu'il est primordial d'intensifier le dialogue et de promouvoir la coopération pour contribuer au renforcement institutionnel des nations ibéro-américaines, nous pensons également qu'il est impératif de soutenir des processus de réformes économiques efficaces ayant pour objectif de dynamiser la croissance économique et de favoriser une redistribution équitable des richesses.

Le ministre José Manuel Albares, en compagnie de son homologue du Costa Rica. Madrid, en novembre  2021. Photo : NOLSOM-MAUC

La coopération internationale au développement est l'un des instruments essentiels de la politique étrangère de l'Espagne en Amérique ibérique. La coopération espagnole a dû s'adapter à une nouvelle réalité synonyme de réussite, puisque de nombreux pays auxquels elle a apporté par le passé des ressources économiques et techniques ont aujourd'hui atteint des niveaux de développement qui leur permettront de devenir, à court terme, des bailleurs de fonds. L'Espagne propose à ces pays de nouveaux instruments visant à promouvoir l'économie de la connaissance, le transfert de technologie et la collaboration entre centres d'excellence, tout en continuant de coopérer dans la lutte contre la pauvreté avec les pays qui en ont besoin.

Par ailleurs, l'Espagne participe très activement à l'élaboration de la politique de l'Union européenne vis-à-vis de l'Amérique latine et des Caraïbes. Convaincus que l'intégration et le multilatéralisme constituent la réponse la mieux adaptée à la nouvelle réalité internationale, nous appuyons les différents processus d'intégration économique politique et commerciale engagés dans la région et c'est avec intérêt que nous observons le nouvel élan intégrateur qui s'y développe. L'un de ces blocs régionaux, la Communauté d'États latino-américains et caribéens (CELAC), entretient un dialogue privilégié avec l'Union européenne. L'UE et la CELAC représentent soixante et un pays (près d'un tiers des membres des Nations Unies) et plus d'un milliard de personnes (soit environ 15 % de la population mondiale). Autrement dit, le partenariat UE-CELAC a une incidence sur la vie d'un grand nombre de personnes et est à même de façonner un ordre mondial fondé sur des règles. L'Union européenne et les pays d'Amérique latine et des Caraïbes soutiennent l'Agenda 2030 pour le développement durable et ont été les principaux promoteurs de l'Accord de Paris sur le climat. En 2010, Madrid a accueilli le 6e Sommet Union européenne-Amérique latine, placé sous le thème de l'innovation et de la technologie pour le développement durable et l'inclusion.

Le rôle de l'Espagne en Amérique ibérique se voit en outre renforcé par sa participation à plusieurs organismes multilatéraux ibéro-américains en tant que pays observateur. Elle possède ainsi le statut d'observateur auprès de l'Organisation des États américains (OEA), depuis 1972, de l'Association latino-américaine d'intégration (ALADI), depuis novembre 1982, du Système d'intégration centraméricain (SICA), depuis 2004, et de la Communauté andine des nations (CAN), depuis 2011. En novembre 2012, l'Espagne a été le premier pays à rejoindre l'Alliance du Pacifique en qualité d'observateur.

Enfin, la présence de l'Espagne en Amérique ibérique se traduit aussi par son rôle très actif au sein d'institutions financières telles que la Banque interaméricaine de développement (BID). Outre sa participation au capital de la BID et sa contribution au Fonds des opérations spéciales, l'Espagne contribue à plusieurs des fonds administrés par cette institution : le Fonds espagnol de coopération pour l'eau et l'assainissement en Amérique latine et aux Caraïbes, le Fonds général de coopération de l'Espagne, le Fonds pour l'énergie durable et contre le changement climatique ou encore le Fonds fiduciaire espagnol pour le programme d'entrepreneuriat social.​​​​​

 
​​

Vous pourriez également être intéressé