Este sitio web utiliza cookies propias y de terceros para su funcionamiento, mantener la sesión y personalizar la experiencia del usuario. Más información en nuestra política de Cookies

Menú

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 075

Albares progresse dans la feuille de route avec Rabat, renforce les relations avec l'Amérique latine et répond aux nouvelles menaces russes à l’encontre de l’Ukraine lors de l'Assemblée de l'ONU

  • Le ministre des Affaires étrangères a maintenu une douzaine de réunions bilatérales, qui ont donné lieu, entre autres, à la signature de divers accords importants avec le Maroc 
  • Le ministre a coprésidé, sur l'invitation de Blinken, une réunion relative à la lutte internationale contre la COVID, à laquelle ont participé 31 pays alliés des États-Unis​
vendredi 23 septembre 2022

​Le ministre des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la coopération, José Manuel Albares, achève sa participation à l'Assemblée générale de l'ONU, lors de laquelle l’exigence de respect de la Charte des Nations unies, à la suite de l'agression russe à l’encontre de l'Ukraine, a été une constante, pendant une semaine marquée par un agenda diplomatique intense.


Les ministres des Affaires étrangères de l'UE se sont réunis en urgence, pour répondre immédiatement aux dernières menaces du président russe, Vladimir Poutine. Lors du Conseil extraordinaire des ministres des Affaires étrangères -le deuxième maintenu par les ministres des Affaires étrangères de l'UE-, le ministre Albares a réaffirmé son soutien à l'Ukraine et condamné la violation continue du droit international, tout en soulignant que cela s’était produit la même semaine que l’appel des Nations Unies déclarant que « le droit international, la paix et la sécurité doivent prévaloir ».

Il a également profité de l’occasion pour s’entretenir avec le Procureur général de la Cour pénale internationale, Karim Khan, afin d'appuyer l'enquête sur les crimes de guerre en Ukraine. Albares a également plaidé pour la défense de la Charte des Nations unies dans le cadre de l'Initiative pour le renforcement de la coopération atlantique. L'Espagne a signé une déclaration commune, avec d'autres pays, sous l’égide du secrétaire d'État américain, Antony Blinken, déclaration reprenant un ensemble de principes communs concernant la sécurité, l'économie et l'environnement.

Le Sommet mondial sur la sécurité alimentaire a été, par ailleurs, une très bonne occasion pour mettre en avant l'engagement de l'Espagne dans la lutte contre la crise alimentaire, provoquée par la guerre de Poutine. Albares a également pu discuter de cette question lors de sa réunion bilatérale avec son homologue turc, avec lequel il a également passé en revue l'adhésion de nouveaux pays à l'OTAN.

Nouveau siège de l'ONU en Espagne.


D'autre part, le Forum mondial contre le terrorisme a également compté sur la participation du ministre Albares, qui a réitéré l'engagement de l'Espagne dans la lutte contre le terrorisme et le soutien des victimes. Le ministre des Affaires étrangères a signé avec le Secrétaire général adjoint de l'ONU, l'accord grâce auquel l'Espagne accueillera un nouveau siège de l'ONU pour la lutte contre le terrorisme.

L'Amérique latine était très présente dans l'agenda du ministre, au cours de la semaine des Nations unies. Lors du petit déjeuner traditionnel des ministres ibéro-américains des Affaires étrangères, par exemple, au cours duquel Albares a garanti à la République dominicaine tout son soutien au succès du prochain Sommet ibéro-américain, ou encore lors de la cérémonie d’hommage au président chilien, Salvador Allende, ou la participation au « Forum Amérique latine, États-Unis et Espagne dans l’économie mondiale ».

Parallèlement à l'Assemblée générale de New York, le ministre a participé à des événements économiques, commerciaux et culturels et a maintenu une douzaine de réunions bilatérales, dont un petit déjeuner organisé par le Conseil des Amériques. 

Réunions bilatérales


Outre celles mentionnées, le ministre Albares a eu l'occasion de se réunir de nouveau son homologue marocain, Naser BOURITA. Lors de cette réunion, des engagements ont été pris pour renforcer davantage la coopération entre les deux pays. Après cette réunion, Albares a annoncé un accord pour travailler sur la reprise du transit des marchandises, de manière ordonnée et progressive, par les postes de douane terrestres pour le mois de janvier. Il a également annoncé qu'une réunion de haut niveau se tiendrait pour la première fois depuis 2015, avant la fin de l'année.

La pandémie a également été présente au cours de la dernière partie de la semaine. Grâce au leadership de l'Espagne en matière de santé mondiale, le ministre des Affaires étrangères a été chargé de coprésider, sur l'invitation du secrétaire d'État Blinken, une nouvelle réunion de lutte internationale contre la COVID, après le succès de la réunion des hauts fonctionnaires, qui s’est  tenue à Madrid les 6 et 7 septembre et qui a réuni plus de 60 participants. Cette réunion a donné un nouvel élan à l'action internationale en lien avec la COVID-19, a permis d’évaluer les progrès et d’ébaucher des mesures de lutte contre le virus et de renforcer la sécurité sanitaire mondiale.

L'Espagne achève ainsi une semaine des Nations Unies, au cours de laquelle toutes les priorités définies par le ministre Albares dans le cadre de son voyage à New York ont été respectées : contribuer au renforcement d'un multilatéralisme inclusif et efficace autour du système des Nations Unies ; promouvoir la paix et la sécurité internationales, en particulier en réagissant à l’agression russe en Ukraine ; continuer à promouvoir le respect des ODD et une reprise socioéconomique juste et durable, en ne laissant personne derrière ; contribuer à assurer la sécurité alimentaire ; protéger les droits de l'homme et promouvoir une politique étrangère féministe transversale ; promouvoir une transition écologique et numérique inclusive ; et, enfin, renforcer la présence de l'Espagne au sein du système des Nations Unies. 

-TRADUCTION NON OFFICIELLE-​