Este sitio web utiliza cookies propias y de terceros para su funcionamiento, mantener la sesión y personalizar la experiencia del usuario. Más información en nuestra política de Cookies

Menú

Visa pour regroupement familial (régime général)

Ce visa est destiné aux membres de la famille d'étrangers ayant déjà leur résidence légale en Espagne et souhaitant exercer leur droit au regroupement familial. 

Ce type de visa n'est pas délivré aux membres de la famille de ressortissants de l'Union européenne, d'États membres de l'Espace économique européen ou de Suisse (voir « Visas pour les membres de la famille des ressortissants de l'UE »). 

Membres de la famille pouvant obtenir un visa pour regroupement familial 

  • Le conjoint du regroupant, s'ils ne sont pas séparés de fait ou légalement, ou la personne qui entretient avec le regroupant une relation affective analogue à une relation conjugale (cette relation doit être enregistrée dans un registre public et l'enregistrement ne doit pas avoir été annulé), ou le partenaire non enregistré à condition que la continuité d'une relation de vie en commun avant l'établissement de la résidence du regroupant en Espagne puisse être démontrée. Un seul conjoint ou partenaire peut bénéficier du regroupement. 

  • Les enfants du regroupant, les enfants du conjoint ou du partenaire – y compris les enfants adoptés (à condition que l'adoption soit valable en Espagne) – et les enfants dont le regroupant est le représentant légal, s'ils sont âgés de moins de 18 ans ou s'ils présentent un handicap et ne sont pas capables objectivement de subvenir à leurs besoins en raison de leur état de santé. 

  • Les parents (père et mère) du regroupant et ceux de son conjoint ou partenaire, à condition qu'ils soient à la charge du regroupant, qu'ils soient âgés de plus de 65 ans et qu'il y ait des raisons justifiant la nécessité d'autoriser leur séjour en Espagne. À titre exceptionnel et pour des raisons humanitaires, le regroupement de parents âgés de moins de 65 ans peut être autorisé.

Pièces à fournir​
 

1. Formulaire de demande d'un visa​ national Il s'ouvre dans une nouvelle fenêtre: chaque demandeur doit remplir dans toutes ses rubriques et signer un formulaire officiel. Si le demandeur est mineur, la demande doit être signée par l'un de ses parents ou un représentant dûment habilité à cet effet. 

2. Photographie : photo récente, format carte d'identité, en couleur, avec un fond clair et sans reflets. Le sujet doit être de face, ne pas porter de lunettes teintées ni de vêtements cachant le pourtour du visage. 

3. Passeport valable et en cours de validité : original et photocopie de la ou des pages contenant les données biométriques. Le passeport doit être valide pendant au moins quatre mois et contenir au moins deux pages vierges. Les passeports délivrés il y a plus de 10 ans ne sont pas admis. 

4. Autorisation initiale de regroupement familial : original et photocopie de l'autorisation initiale délivrée par la délégation ou la sous-délégation du gouvernement en Espagne à la demande du regroupant. 

5. Titre de séjour du regroupant : photocopie certifiée conforme de la carte d'identité d'étranger du regroupant, en cours de validité.

​6. Documents prouvant le lien de parenté avec le regroupant

  • ​Conjoint : certificat de mariage délivré par l'état civil compétent. Dans le cas d'un deuxième mariage ou d'un mariage subséquent, la preuve du divorce du conjoint précédent. 

  • Partenaire de fait : certificat d'enregistrement du partenaire de fait ou, à défaut, documents prouvant que la relation de couple est antérieure à l'établissement de la résidence du regroupant en Espagne. 

  • Enfant : acte de naissance délivré par l'état civil compétent. S'il s'agit d'un enfant d'un seul des conjoints ou partenaires, justificatif prouvant que l'autorité parentale est exercée exclusivement par ledit conjoint ou partenaire ou que la garde de l'enfant lui a été confiée et que ce dernier est effectivement à sa charge. 

  • Parent (père/mère) : acte de naissance du regroupant ou du conjoint ou partenaire délivré par l'état civil compétent et documents prouvant les raisons qui justifient la nécessité d'autoriser son séjour en Espagne. Il faudra notamment prouver qu'au cours de l'année écoulée, le regroupant a effectué des virements de fonds ou payé des frais en faveur du parent concerné pour un montant représentant au moins 51 % du PIB par habitant du pays de résidence du parent. Une preuve des revenus annuels et des propriétés du parent doit également être fournie, ainsi que des renseignements sur d'autres membres de la famille directe résidant dans le pays. 

Les documents étrangers doivent être légalisés ou apostillés et, le cas échéant, accompagnés d'une traduction assermentée en espagnol. 

7. Extrait de casier judiciaire : les demandeurs ayant atteint l'âge de la majorité pénale doivent présenter un extrait de casier judiciaire délivré par le ou les pays de résidence des 5 dernières années (original et photocopie). Les documents étrangers doivent être légalisés ou apostillés et, le cas échéant, accompagnés d'une traduction assermentée en espagnol. 

8. Certificat médical : original et photocopie d'un certificat médical attestant que le demandeur n'est atteint d'aucune maladie susceptible d'avoir des répercussions graves pour la santé publique conformément au règlement sanitaire international de 2005. Les documents étrangers doivent être légalisés ou apostillés et, le cas échéant, accompagnés d'une traduction assermentée en espagnol.

9. Justificatif de résidence dans la circonscription consulaire 

10. Justificatif de l'identité et de la qualité du représentant : si le demandeur est mineur, photocopie du document d'identité ou du passeport du parent, du tuteur ou du représentant et du document prouvant le lien de parenté ou la tutelle,  ou la procuration notariée ou le document attestant la qualité de représentant. Les originaux doivent être présentés au moment du dépôt de la demande. Les documents étrangers doivent être légalisés ou apostillés et, le cas échéant, accompagnés d'une traduction assermentée en espagnol. 

11. Frais de dossier : le montant des droits de visa s'élève à 80 EUR (ou équivalent). Pour les ressortissants d'Australie, du Bangladesh, du Canada, des États-Unis et du Royaume-Uni, ce montant peut être différent pour des raisons de réciprocité. Le montant exact de la taxe peut être consulté auprès du poste consulaire. 

Des documents ou des données supplémentaires peuvent être demandés par le poste consulaire s'il le considère nécessaire pour le traitement du dossier. Le demandeur peut également être convoqué pour un entretien personnel.

Procédure à suivr​​e 

Le poste consulaire est compétent pour recevoir les demandes de visa émanant de personnes résidant dans la circonscription consulaire relevant de sa compétence. 

  • Qui peut déposer une demande de visa : la demande de visa doit être déposée personnellement par l'intéressé ou, si celui-ci est mineur, par l'un de ses parents ou tuteurs ou par un représentant dûment habilité à cet effet.
     

  • Délai de présentation de la demande de visa : la demande de visa doit être déposée dans un délai de deux mois à compter de la date de notification au regroupant de la décision favorable autorisant le regroupement familial. 

  • Lieu de dépôt de la demande : la demande doit être déposée en personne au poste consulaire, sur rendez-vous. 

  • Justificatif de dépôt de la demande : le poste consulaire fournit à l'intéressé un récépissé et un code lui permettant de suivre l'évolution de son dossier sur le lien suivant : https://sutramiteconsular.maec.es/Home.aspx 

  • Régularisation de la demande : s'il l'estime nécessaire pour statuer sur la demande, le poste consulaire peut demander à l'intéressé de présenter les documents manquants ou de fournir des documents ou des renseignements supplémentaires. L'intéressé peut également être convoqué pour un entretien personnel. 

  • Délai de traitement de la demande : le délai légal pour rendre une décision est de deux mois à compter du jour suivant la date de dépôt de la demande. Ce délai peut néanmoins être prolongé lorsque des documents supplémentaires ou un entretien personnel sont demandés. 

  • Retrait du visa : le visa doit être retiré personnellement par l'intéressé ou par son représentant (dans le cas d'un mineur) dans un délai maximal de deux mois à compter du jour suivant la date de notification de la décision favorable. Le poste consulaire informe le demandeur de la procédure de restitution du passeport et des pièces originales. 

  • Refus de visa : en cas de refus, la décision et les raisons la motivant sont notifiées par écrit à l'intéressé. 

  • Recours : en cas de refus de visa, le demandeur peut former un recours gracieux auprès du poste consulaire dans un délai d'un mois à compter du jour suivant la réception de la notification de refus. Il peut également former un recours contentieux administratif devant le Tribunal supérieur de justice de Madrid dans un délai de deux mois à compter du jour suivant la réception de la notification du refus du visa ou du rejet du recours gracieux. 

  • ​Validité du visa : le​ visa est valable pour une période de 90 jours. Une fois en Espagne, une carte d'identité d'étranger doit être demandée dans un délai d'un mois à compter de la date d'entrée en Espagne, auprès de l'Office des étrangers ou du poste de police compétent de la province dans laquelle le demande du permis de séjour a été traitée.​