Le roi Felipe VI pendant son discours lors de l’inauguration du XIXème Forum Espagne-États-Unis à Malaga, en septembre 2014. PHOTO EFE
Politique et diplomatie
L'Espagne et les États-Unis se sont engagés dans des relations diplomatiques en 1785, après l'indépendance nord-américaine, pour laquelle les expéditions de Bernardo de Galvez et le soutien de la Couronne espagnole ont été déterminants

Une pléiade d'accords et de traités ponctuent cette relation de longue date, parmi lesquels on peut mentionner le Traité d'amitié, des limites et de la navigation de 1795 ; le dénommé Traité Adams-Onis de 1819 qui fixe la frontière de la souveraineté espagnole en Amérique du Nord et accorde la propriété de la Floride aux États-Unis ; ou le Traité de Paris du 10 décembre 1898, qui a mis fin à la guerre hispano-étatsunienne et, de manière efficace, à la présence souveraine de l'Espagne sur le territoire nord-américain. Outre la perte de Porto Rico, ce Traité a conduit à constater l'abandon de la vice-royauté de la Nouvelle-Espagne, survenu en 1821, territoire qui comprenait les États actuels du Texas, de la Californie, de l'Utah, du Nevada, du Nouveau-Mexique, de l'Arizona, du Colorado et du Wyoming.

Dans la première moitié du XXème siècle, les contacts entre les deux pays ont été peu significatifs au niveau politique. Il a été possible de parler d’un début d’échange uniquement dans le domaine culturel, échanges promus par des hispanistes d’envergure comme Huntington, fondateur de la Hispanic Society à New York et de la Section hispanique de la Bibliothèque du Congrès. Sur le plan économique, suite à une première croissance des investissements étatsuniens et des échanges commerciaux bilatéraux dans les années 1920, il a fallu attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour que les États-Unis réussissent à dépasser le traditionnel leadership britannique et introduisent peu à peu en Espagne les produits américains les plus avancés.

Après une période de cinq années (de 1946 à 1951) pendant lesquelles les relations bilatérales entre les deux pays se sont interrompues en raison de la politique de neutralité de l’Espagne pendant la Seconde Guerre mondiale, la signature en 1953 des Accords de Madrid ont représenté un élan historique et important en faveur du rétablissement des relations diplomatiques, de défense et économiques entre les deux pays. Les accords ont non seulement marqué un jalon majeur sur le plan économique et militaire, mais également dans les domaines scientifiques et culturels. Suite à ces Accords, les deux pays ont signé l’Accord sur les applications civiles de l’énergie nucléaire de 1955, et des programmes comme le Foreign Leaders Program ont été créés ou, en 1958, le International Education Exchange Program (connu sous le nom de Programme Fulbright), qui a reçu le premier Prix Prince des Asturies en 2014.

La Constitution espagnole de 1978 et le retour à la démocratie en Espagne ont mené à une forte intensification des relations transatlantiques et des relations bilatérales entre l’Espagne et les États-Unis. En 1976, le secrétaire d’État des États-Unis, Henry Kissinger et le premier des ministres des Affaires étrangères de la démocratie espagnole, José María de Areilza, ont signé à Washington le Traité d’amitié et de coopération entre les États-Unis et l’Espagne. Celui-ci marque le début d’une relation plus équilibrée, avec des objectifs communs en termes de sécurité, et repose sur un respect mutuel et des valeurs démocratiques comunes.

L’intégration de l’Espagne à l’OTAN en 1982 et aux Communautés européennes en 1985, a provoqué un profond renforcement des relations bilatérales, qui a mené à la signature de l’Accord de coopération pour la Défense en 1988. Ce dernier a été modifié à trois reprises, par le biais des Protocoles d’amendement à l’Accord respectifs du 10 décembre 2002, du 10 octobre 2012 et du 17 juin 2015. En 1995, ce nouveau contexte géostratégique a conduit l’Espagne, du haut de sa présidence du Conseil de l’UE, à encourager le lancement du Nouveau programme transatlantique, afin de renforcer les relations de l’Union européenne avec les États-Unis.

Après les attentats du 11 septembre 2001, en décembre 2001, les relations bilatérales se sont intensifiées et adaptées une nouvelle fois lorsque le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Josep Piqué et la secrétaire d’État de l’époque, Madeleine Albright, ont signé une Déclaration conjointe historique (appelée Déclaration de Madrid). Celle-ci a représenté une étape importante en ce qui concerne le renforcement des relations bilatérales entre l’Espagne et les États-Unis, non seulement au niveau politique, mais également dans le cadre de la défense et de la sécurité, en matière de coopération économique et financière, scientifique, industrielle, technologique et culturelle. Cette Déclaration a été signée alors que les relations entre les deux pays connaissaient leurs années les plus intenses et dans un climat de confiance maximum, suite aux attentats du 11 septembre et suite aux conflits en Afghanistan et en Irak.

À partir de 2004, avec le changement de gouvernement en Espagne et le retrait des troupes espagnoles en Irak, on a observé un refroidissement des relations bilatérales qui a été surmonté quelques années plus tard avec l’arrivée de Barack Obama à la Présidence des États-Unis, lors des élections de 2008. Pendant ces quelques années, les deux pays sont néanmoins restés alliés et des accords significatifs ont été conclus, par exemple l’Accord d’extradition et de coopération en matière de justice, signé le 17 décembre 2004. Dans le même temps, différentes autorités des deux pays ont réalisé de nombreux voyages et visites.

L’Axe Atlantique constitue la deuxième grande orientation de la politique extérieure espagnole depuis 2012 et cet Axe a réussi à rétablir avec les États-Unis les niveaux de confiance qui avaient été perdus dans le cadre de la relation bilatérale. Ces dernières années, les relations politiques bilatérales avec les États-Unis se sont sensiblement améliorées et intensifiées, comme en a témoigné la rencontre entre le président M. Rajoy et le président B. Obama à Washington en janvier 2014, ou encore les différents voyages aux États-Unis des ministres espagnols des Affaires étrangères et de la coopération, ou d’autres ministres, avec comme point culminant la première visite officielle aux États-Unis de Leurs Majestés le Roi et la Reine en septembre 2015, au cours de laquelle ils ont visité les villes de Washington, Miami et Saint Augustine. Cette visite historique a été suivie, en octobre 2015, de celle du secrétaire d’État américain de l’époque John Kerry puis de celle du secrétaire à la Défense, Ashton Carter, qui se sont rendus en Espagne pour renforcer l’un et l’autre des relations bilatérales à chaque fois un plus intenses, dans différents domaines.

Depuis 2017, sous la présidence du républicain Donald J. Trump aux États-Unis, les relations entre les deux pays n’ont cessé de s’intensifier et de s’affirmer. On peut ainsi mentionner la visite officielle à Washington de l’ancien président du gouvernement Mariano Rajoy, invité par le président Trump en septembre 2017. L’ancien ministre des Affaires étrangères et de la coopération Alfonso Dastis, s’est également rendu à Washington à trois reprises en 2017, la première pour rencontrer l’ancien Secrétaire d´État américain Rex Tillerson, la deuxième pour accompagner le président du gouvernement lors de sa visite, et enfin, pour assister à une réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daesh. Le ministre de l’époque, M. Dastis, a également présidé le XXIIème Forum Espagne-États-Unis à Williamsburg, en Virginie.

La défense est un autre levier de la relation entre les deux pays et un élément essentiel à la sécurité de l’Europe et de la zone Transatlantique. La coopération en matière de défense s’est davantage renforcée au niveau bilatéral (nombreux exercices conjoints) et multilatéral (OTAN et Coalition mondiale contre Daesh), coopération concrétisée en décembre 2017 à Madrid lors du IXème Comité bilatéral de défense de haut niveau. L’ancienne ministre espagnole de la Défense, María Dolores de Cospedal, s’est également rendue deux fois aux États-Unis en 2017, pour y rencontrer à chaque fois le secrétaire de la Défense James Mattis. Au cours de l’année 2017, les États-Unis ont de nouveau soutenu ouvertement une Espagne forte et unie. La collaboration en ce qui concerne la coopération policière, antiterroriste et en matière de sécurité face au terrorisme radical islamique s’est renforcée, notamment après les attentats de Barcelone et de Cambrils en 2017. Les échanges commerciaux et les investissements réciproques ont poursuivi leur croissance dans les deux sens. L’année 2018 célèbre le XX anniversaire de la signature de à Madrid (le 1er décembre 1988) de l’Accord de coopération pour la défense, pierre angulaire de la relation bilatérale en matière de défense entre l’Espagne et les États-Unis.

De nombreuses autres visites et rencontres de nature politique et économique ont été organisées ces dernières années ; celles-ci mettent en évidence les excellentes relations qu’entretiennent actuellement les deux pays au niveau scientifico-technologique, culturel et économique.
 

Twitter@MAECgob

  • 01 mar @MAECgob * RT @HablamosdEuropa: El SEUE González-Barba ha mantenido un encuentro con su homólogo francés @CBeaune. Entre otras cuestiones, han abord…
  • 01 mar @MAECgob * @Spain_China y @Spain_India pertenecen a la Red de Fundaciones Consejo creada por @MAECgob: ➡️ Son ejemplo de cola… https://t.co/wBls9iKBND
  • 01 mar @MAECgob * El acuerdo facilita vínculos y sinergias entre comunidades de expertos e instituciones de los tres países 🇮🇳🇪🇸🇨🇳… https://t.co/K3ZHso8c5R
  • 01 mar @MAECgob * La #SEAEIC @cristinagallach ha asistido a la firma del convenio de colaboración entre @Spain_India y @Spain_China c… https://t.co/PUFgxI564W
  • 01 mar @MAECgob * 🇪🇺 ¿Te gustaría trabajar en las instituciones europeas? 🔎 Consulta el último boletín quincenal de @UDAreper e infó… https://t.co/7LTqQinJ2j
  • 01 mar @MAECgob * 📣 ¡Recuerda! 👉 Sigue hoy en directo el diálogo 🇺🇸🗨️ "#EEUU entre la pandemia, la recuperación y la geopolítica" en… https://t.co/C6q5GKhdby
  • 01 mar @MAECgob * 📽️ Ya puedes ver en nuestro canal el vídeo completo del diálogo que han mantenido @cristinagallach y @LozanoMabel h… https://t.co/KvmAeBfjF7
  • 01 mar @MAECgob * La #SEAEIC @cristinagallach y la directora de cine y activista contra la trata @LozanoMabel inauguran con un conver… https://t.co/7x9ypXw1he
  • 01 mar @MAECgob * El @MAECgob organiza los días 1 y 2 de marzo el I Seminario Internacional contra la Trata de Seres Humanos. 📺 Sigu… https://t.co/NGWJGwZzXL
  • 01 mar @MAECgob * Hoy celebramos el Día de las #IslasBaleares, una de nuestras joyas del #Mediterráno, sinónimo de #biodiversidad y n… https://t.co/TPBe6cKVC9
  • 28 feb @MAECgob * RT @AranchaGlezLaya: En #Cúcuta #Colombia la cooperación 🇪🇸 apoya los esfuerzos de Naciones Unidas y de ONGs que prestan asistencia a migra…
  • 28 feb @MAECgob * 🎥 Ya puedes ver el vídeo resumen del viaje de la ministra @AranchaGlezLaya a #Colombia, donde visitó #Bogotá y… https://t.co/NYintvwRCA
  • 28 feb @MAECgob * #España 🇪🇸 condena enérgicamente el uso indiscriminado de la fuerza contra manifestantes pacíficos en #Myanmar 🇲🇲,… https://t.co/UujR46uOJo
  • 28 feb @MAECgob * 💬🇺🇸 El #SEEG @manuelmunizv conversará mañana con José Viñals, presidente del banco @StanChart, en el diálogo "#EEUU… https://t.co/9zTqKyhHWF
  • 28 feb @MAECgob * RT @AECID_es: 📢¡Atención! #BecasCooperaciónEspañola @MAECgob – AECID. 🗓️Nuevos plazos de presentación electrónica de solicitudes para: ✅Bec…

Destacados

  • Inscríbete en el Registro de Viajeros
  • Recomendaciones de Viaje
  • Fichas por país
  • Inscríbete en convocatorias UE
  • Convocatorias en la UE
  • Atlas Redes Sociales
  • Embajadas y Consulados
  • Sede Electrónica
  • Página de Participación Ciudadana
  • Página Portal de Transparencia
  • Sede Palacio de Santa Cruz
    Plaza de la Provincia, 1
    28012 MADRID
    Tel: +34 91 379 97 00
  • Sede Palacio de Viana
    Duque de Rivas, 1
    28071 MADRID
    Tel: +34 91 379 97 00
  • Sede Torres Ágora
    Serrano Galvache, 26
    28033 MADRID
    Tel: +34 91 379 97 00
  • Sede Pechuán
    C/ Pechuán, 1
    28002 MADRID
    Tel: +34 91 379 17 00
  • AECID
    Avda. Reyes Católicos, 4
    28040 MADRID
    Tel: +34 91 583 81 00 / 01
    Fax: +34 91 583 83 10 / 11
Gobierno de España
©Ministerio de Asuntos Exteriores, Unión Europea y Cooperación
Portal gestionado por la Dirección General de Comunicación, Diplomacia Pública y Redes
Premio Ciudadanía 2016
Premio Ciudadanía 2016