Droits de l’homme

L’engagement pour la promotion et la protection des droits de l’homme est un volet important de la politique extérieure de l’Espagne, illustrant à la fois son importance à l’échelle interne (cadre législatif, institutionnel et politiques publiques) mais aussi une exigence de la société espagnole. L’Espagne est fermement convaincue de la nécessité de disposer d’un système efficace de protection et de promotion multilatérale des droits de l’homme. L’Espagne jouait déjà auparavant un rôle actif dans le cadre du Conseil des droits de l’homme et continuera sur cette même voie en tant que membre pour la période 2018-2020.

En vertu de la résolution 60/251 de l’Assemblée générale, portant création du Conseil des droits de l’homme, l’Espagne a soumis ses promesses et engagements volontaires en tant que candidate au Conseil des droits de l’homme. Le document a circulé, à la demande de l’Espagne, au sein de l’Assemblée générale dès le début du mois de septembre.

Avec ce document, l’Espagne souhaitait manifester son engagement pour la promotion et la protection des droits de l’homme et que cette contribution soit prise en compte et évaluée en vue de l’élection en tant que membre du Conseil. Nous savons que les 180 soutiens obtenus lors du vote qui s’est tenu à New-York le 16 octobre 2017 constituent une reconnaissance de l’engagement des pouvoirs publics et de la société espagnole envers les droits de l’homme et une expression de la confiance ressentie envers l’Espagne.

Maintenant que nous sommes membres du Conseil, il convient de mettre ses engagements en pratique.

Que souhaitons-nous faire en tant que membres du Conseil des droits de l’homme ??

L’Espagne continuera, tant à l’échelle nationale qu’au sein de l’Union européenne (UE), d’appuyer le Conseil dans la prise en charge des situations les plus graves de violation des droits de l’homme dans des pays concrets grâce à ce que l’on appelle les résolutions-pays mais également en insistant sur l’obligation que nous avons tous en tant qu’États de coopérer avec les organes créés par le Conseil.

Par ailleurs, nous souhaitons partager nos connaissances et notre expérience dans tous les domaines où notre trajectoire est prouvée ; ces domaines peuvent être regroupés en trois grands axes d’action essentiels:

• Dignité humaine et droits de l’homme égaux pour tous.

L’Espagne maintiendra son fort engagement à l’encontre de la peine de mort, en poursuivant son objectif d’abolition universelle, avec comme étape intermédiaire, la signature de moratoires. Le rejet de la peine de mort est fondé, entre autres termes, sur la valeur de la dignité humaine. De plus, en termes de réalisation des droits de l’homme, la protection des individus face à toute sorte de discrimination, notamment dans ses formes les plus extrêmes, comme par exemple la violence, revêt une importance particulière. Dans ce domaine, nous incluons : la lutte contre toute forme de racisme, de xénophobie et des autres formes connexes d’intolérance ; l’égalité des sexes ; la non-discrimination liée à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ; ou les droits des personnes en situation de handicap.

• Démocratie et État de droit.

Droits de l’homme, État de droit et démocratie sont interreliés et se renforcent mutuellement. La participation aux affaires publiques constitue l’expression la plus évidente d’un régime démocratique et est reconnue en elle-même comme un droit de l’homme. Mais en outre, l’existence d’une démocratie réelle exige la construction et le maintien d’un cadre complexe de droits et de libertés au sein duquel les individus peuvent évoluer librement. Dans ce domaine, nous insisterons sur le fait qu’une société civile libre et dynamique constitue un élément essentiel d’une démocratie qui fonctionne et nous revendiquerons le rôle des défenseurs des droits de l’homme dans une année où nous fêtons le vingtième anniversaire de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme.

• Développement durable.

Concernant cet axe, nous proposons de poursuivre nos travaux intenses en matière de promotion des droits économiques, sociaux et culturels (parmi ces derniers, les droits de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement comme composantes du droit à un niveau de vie digne, et dont la promotion était codirigée par l’Espagne à l’échelle internationale) et en matière de droits de l’homme et entreprises.

Comment voulons-nous travailler en tant que membres du Conseil ?

Le quatrième axe d’action porté par notre pacte de promesses et d’engagements volontaires abordait ce sujet et était intitulé « dialogue, coopération et efficacité ».

Nous souhaitons travailler à la recherche d’accords à travers un dialogue efficace en matière de droits de l’homme en vue de renforcer la capacité des États Membres à respecter leurs obligations liées aux droits de l’homme et à garantir leur coopération avec les mécanismes du Conseil. Le dialogue et la coopération sont deux des principes qui, en vertu de la résolution adoptée par l’Assemblée générale portant création du Conseil, doivent en guider la mission. Dialogue et coopération sont des moyens efficaces pour prévenir les violations des droits de l’homme.

Nous souhaitons également travailler en soutenant la participation des organisations de la société civile lors des sessions du Conseil des droits de l’homme. L’Espagne continuera de dénoncer les cas où les représentants de la société civile font l’objet de menaces ou de représailles en œuvrant pour la protection des défenseurs des droits de l’homme.

  • L’Espagne au Conseil des droits de l’homme des Nations unies

    Le 1er janvier 2018, l’Espagne devenait membre du Conseil des droits de l’homme pour la période 2018-2020, après avoir été élue par l’Assemblée générale des Nations unies au cours de la réunion qui s’est tenue à New-York. Il s’agit de la seconde fois où l’Espagne fait partie de ce conseil, après un premier mandat effectué entre les années 2011 et 2013.

  • Priorités espagnoles

    L’Espagne est très fortement attachée à la promotion et à la protection des droits de l’homme. Le système juridique espagnol garantit une protection élevée des droits et des libertés fondamentales qui sont interprétés en vertu de la Déclaration universelle des droits de l’homme et des traités et accords internationaux en la matière, ratifiés par l’Espagne. Ces mêmes traités des droits de l’homme et la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne font partie du système interne et complète l’éventail des droits et des libertés de la constitution espagnole.


    La liberté, la justice et la paix se fondent sur le respect de la dignité et des droits inaliénables de tous les individus. L’Espagne souhaite contribuer à l’échelle nationale ainsi qu’en tant que membre de l’Union européenne à un monde plus libre, plus juste et en paix. En l’espèce, la défense des droits de l’homme constitue une priorité de son action à l’étranger.


    Cette politique est menée à travers les domaines prioritaires suivants : la lutte contre la peine de mort ; la non-discrimination fondée sur le genre, liée à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre ; les droits des personnes en situation de handicap ; les droits de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement, entreprises et droits de l’homme et la protection des défenseurs, hommes et femmes, des droits de l’homme.

  • Droits de l’homme dans le monde

    Des millions de personnes exigent chaque jour le respect des droits de l’homme reconnus par la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée en 1948. Ces droits continuent à ce jour d’être violés par des gouvernements qui privent sans jugement leurs citoyens de leur liberté, emprisonnent des journalistes ou entravent le déroulement d’élections libres et justes.

  • Observation électorale
    Les multiples processus de démocratisation entamés dans une grande partie du monde, il y a quelques décennies, ont débouché sur une demande croissante de missions d’observation électorale internationale.
  • Examen périodique universel
    L’Examen périodique universel (EPU) est un mécanisme du Conseil des droits de l’homme en vertu duquel l’ensemble des États membres des Nations unies se soumettent, tous les cinq ans environ, à une révision par les autres États de leurs engagements, leurs réussites et leurs défis à relever en matière de droits de l’homme. Tous les États des Nations unies acceptent cette procédure, renforçant ainsi le caractère universel de cet exercice.

Twitter@MAECgob

  • 19 sept. @MAECgob * RT @AranchaGlezLaya: Os dejo la entrevista que me ha hecho ⁦@rnogueira89⁩ ⁦@Ethic_⁩ “En un mundo interdependiente como el nuestro, la pro…
  • 19 sept. @MAECgob * RT @cristinagallach: Gracias a los amig@s del @MovimientoEurop por este debate tan importante sobre una Europa + fuerte en el mundo en la e…
  • 19 sept. @MAECgob * 🇪🇸🇪🇺🇬🇧 #Brexit | ¡Recuerda! Los españoles que residan en el #ReinoUnido desde antes del 31/12/2020 y sus familiares… https://t.co/lJL1WbmHIA
  • 19 sept. @MAECgob * La @AECID_es, a través del Fondo de #Cooperación para el #Agua y #Saneamiento, financiará un proyecto ejecutado por… https://t.co/g7LfFKzqfQ
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 @AranchaGlezLaya, en #Europa2000 @24h_tve: “Creemos que tiene que haber más cooperación a nivel europeo como res… https://t.co/WLZ38n85kC
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 @AranchaGlezLaya en @24h_tve: “Con independencia de a quién elijan los ciudadanos norteamericanos para la admini… https://t.co/DDiE5bjOam
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 “Creemos que lo más inteligente es pactar la relación entre 🇪🇸 y 🇬🇧 en lo relativo a #Gibraltar como garantía de… https://t.co/EFoklcSF3A
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 @AranchaGlezLaya en @24h_tve: “No podemos quedarnos indiferentes ante violaciones de #DDHH y peticiones de elecc… https://t.co/47oTwNCe8k
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 @AranchaGlezLaya en @24h_tve: “El régimen de #migración tiene que ser un régimen común europeo, basado en la… https://t.co/U48Ekbk9In
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 La ministra @AranchaGlezLaya en el programa #Europa2000 de @24h_tve: “La #inversión tiene que tener como objeti… https://t.co/kQWSxeI8YN
  • 19 sept. @MAECgob * 🎥 @AranchaGlezLaya, sobre el plan de recuperación de la #UE: “Es una expresión de voluntad política con una doble… https://t.co/9plo7e6NTS
  • 18 sept. @MAECgob * 🎥 Durante su intervención en rueda de prensa, la ministra @AranchaGlezLaya ha destacado la importancia de compartir… https://t.co/FlM1gpvVsd
  • 18 sept. @MAECgob * Los ministros han conversado sobre la XXXI cumbre hispano-portuguesa, que tendrá lugar en #Guarda los días 2 y 3 de… https://t.co/wVOsVxFZ1Z
  • 18 sept. @MAECgob * La Ministra @AranchaGlezLaya y su homólogo de #Portugal, Augusto Santos Silva, ofrecen una rueda de prensa conjunta… https://t.co/4XLbLvHGG2
  • 18 sept. @MAECgob * 🇪🇸🇺🇳 El 17 de septiembre de 2020 el magistrado español Carlos Gómez Martínez ha sido elegido miembro del Comité de… https://t.co/lQ98PbRHp3

Sélection

  • Inscríbete en el Registro de Viajeros
  • Recomendaciones de Viaje
  • Fichas por país
  • Inscríbete en convocatorias UE
  • Convocatorias en la UE
  • Atlas Redes Sociales
  • Embajadas y Consulados
  • Sede Electrónica
  • Página de Participación Ciudadana
  • Página Portal de Transparencia
  • Sede Palacio de Santa Cruz
    Plaza de la Provincia, 1
    28012 MADRID
    Tel: +34 91 379 97 00
  • Sede Palacio de Viana
    Duque de Rivas, 1
    28071 MADRID
    Tel: +34 91 379 97 00
  • Sede Torres Ágora
    Serrano Galvache, 26
    28033 MADRID
    Tel: +34 91 379 97 00
  • Sede Pechuán
    C/ Pechuán, 1
    28002 MADRID
    Tel: +34 91 379 17 00
  • AECID
    Avda. Reyes Católicos, 4
    28040 MADRID
    Tel: +34 91 583 81 00 / 01
    Fax: +34 91 583 83 10 / 11
Gobierno de España
©Ministerio de Asuntos Exteriores, Unión Europea y Cooperación
Portal gestionado por la Dirección General de Comunicación, Diplomacia Pública y Redes
Premio Ciudadanía 2016
Premio Ciudadanía 2016